Groupes parlementaires: Naturalisations libre-échange et sécurité

BERN - A une semaine de la session d'été, le groupe parlementaire UDC s'est dit inquiet de la tendance des cantons romands à octroyer le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers. Les radicaux ont eux appelé au libre-échange avec les Etats-Unis et les Verts ont parlé sécurité.Le groupe UDC voit d'un mauvais oeil les votations qui auront lieu le 17 juin à Neuchâtel et dans le Jura. "Avec l'introduction du droit de vote et d'éligibilité aux étrangers, il pourrait arriver qu'une majorité étrangère démocratiquement élue d'un conseil communal ou d'une commission de naturalisation décide des demandes de naturalisations de compatriotes", dénonce-t-il dans un communiqué.La séance du groupe PRD a tourné autour de l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis qu'il s'agit de négocier au plus vite, selon les radicaux qui déposeront une intervention en ce sens en juin. "Il est essentiel pour la Suisse que la collaboration avec ce partenaire économique traditionnel soit intensifiée".De son côté, le groupe des Verts s'est "énergiquement" opposé à la création d'un Département fédéral de la sécurité. Il ne veut pas voir réunies sous un même toit l'armée et la police. Il a aussi rappelé son opposition à la réforme de l'armée et au programme d'armement. Il refuse en particulier que soit doublé le contingent de soldats à l'étranger et de maintenir des militaires en Afghanistan. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.