Grippe aviaire: analyses étendues aux oiseaux d'eau

SEMPACH - Depuis cette semaine, les analyses concernant le virus de la grippe aviaire en Suisse sont étendues aux oiseaux d'eau, et non plus seulement aux oiseaux migrateurs. La Station ornithologique a installé deux pièges à canards sur le lac de Sempach (LU). Le programme est dans sa phase de démarrage, a indiqué mercredi Hans Schmid, ornithologue à la station lucernoise. Les oiseaux doivent d'abord s'habituer aux pièges. Il faudra plusieurs jours pour qu'ils s'aventurent à toucher aux appâts censés les attier dans les cages. La météo clémente n'arrange pas les choses: nombre d'oiseaux d'eau n'ont pas encore rejoint leurs quartiers d'hiver en Suisse. En plus des différentes espèces de canards, il s'agira aussi d'examiner les cormorans, les mouettes, les grèbes huppés et les foulques macroules. Les analyses consistent à prélever des échantillons de fientes qui seront examinés par l'Institut de bactériologie vétérinaire de l'Université de Zurich. Les premiers résultats devraient être disponibles à la mi-novembre. Par ailleurs, le groupe pharmaceutique bâlois Roche a annoncé mener des discussions avec le Shanghai Pharmaceutical pour produire le Tamiflu. L'antiviral est considéré comme efficace pour atténuer les effets de la grippe aviaire. La semaine dernière, le groupe pharmaceutique suisse avait expliqué être incapable de fournir la Chine en Tamiflu à très court terme. Roche s'était en revanche dit prêt à partager sa technologie pour produire l'antiviral. Selon l'OMS, la Chine a enregistré 7 foyers de grippe aviaire dans les volailles depuis le début de l'année. Aucun cas de contamination humaine n'a été signalé en Chine jusqu'à présent par les autorités. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.