Gay Prides à Paris et en Europe du Sud

PARIS - La "Gay Pride" a rassemblé des centaines de milliers de personnes à Paris, tandis que des manifestations ont eu lieu dans quatre pays d'Europe du Sud. Les défilés revendiquaient les droits au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels.Dans la capitale française, les organisateurs de la "Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans" ont estimé qu'"au moins 800'000 personnes" avaient participé à la marche. La police, qui avaient recensé 300'000 participants l'an dernier, a annoncé cette année qu'elle ne fournirait pas de bilan.Dix mois avant l'élection présidentielle, la Gay Pride française a adopté un mot d'ordre très politique "Pour l'égalité en 2007", revendiquant en particulier l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples du même sexe.Plusieurs personnalités de gauche étaient présentes en tête du défilé à Paris, dont le chef du Parti socialiste, François Hollande. La France a créé un partenariat, en adoptant en 1999 le Pacte civil de solidarité (Pacs), un texte légalisant les couples non mariés y compris homosexuels.En Italie, plusieurs milliers de personnes étaient présentes samedi à la Gay Pride organisée à Rome une semaine après l'édition nationale organisée à Turin à laquelle avaient participé près de 50'000 personnes.Le premier travesti élu à la chambre des députés dans les rangs du Parti de la Refondation Communiste, Wladimiro Guadagno, alias Vladimir Luxuria, a défilé pour réclamer au gouvernement de gauche d'agir contre les discriminations et pour la liberté des individus. L'Eglise italienne a protesté contre cette manifestation.Au Portugal, où il n'existe pas de statut pour les couples homosexuels, quelque 400 personnes ont participé samedi à une "marche nationale de la fierté LGBT" (lesbienne, gay, bissexuelle et transexuelle) sur une des principales avenues de Lisbonne pour réclamer "l'égalité devant la loi et dans la société".En Espagne, une semaine avant une grande Gay Pride à Madrid, Valence organisait samedi soir son propre festival placé sous le slogan: "Pour la diversité, toutes les familles comptent". Une grande fête, qui doit durer toute la nuit, était prévue à partir de 22 heures.En Grèce, seules quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées samedi après-midi sur une grande place d'Athènes pour fêter, pour la deuxième année consécutive, le "Festival de la Fierté". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.