Fulvio Pelli dénonce la couverture des "provocations" de Blocher

SEMPACH - Le président du PRD suisse a dénoncé à Sempach (LU) la couverture des "provocations" de Christoph Blocher par la télévision publique et les médias en général. La TV "ne sait plus distinguer entre l'information et le trompe-l'oeil", a estimé Fulvio Pelli.Revenant sur les événements de la semaine dernière, le chef du PRD a constaté que les médias et le grand public n'ont gardé en mémoire que la question de la norme pénale contre le racisme soulevée par le ministre de la justice lors de son voyage en Turquie. Alors que le Parlement a fait des pas décisifs pour la Suisse en consentant d'importants investissements pour la formation et de l'innovation."Je me suis demandé, en pensant aux familles suisses typiques, à quoi ce débat sur la loi anti-raciste sert-il? A quoi bon ce thème aujourd'hui et maintenant? Je n'ai pas trouvé de réponse", a dit le leader du PRD, qui a constaté que cette norme ne met pas la Suisse en danger et ne posait pas problème au sein de la population jusqu'ici.L'émission politique phare de la TV alémanique "Arena" a commis une "double faute professionnelle inexusable" en consacrant une édition aux déclarations du conseiller fédéral UDC, a estimé M. Pelli dans un discours fort applaudi. "La première a été d'accepter de servir la soupe de Monsieur Blocher. La seconde est celle de l'incompétence, soit l'incapacité de distinguer entre l'information et le trompe-l'oeil".Pour le Tessinois, la mission de la Télévision suisse est de "donner des informations sur les événements". Or, "les provocations organisées par Monsieur Blocher, meilleur dans ce rôle-là que dans celui de chef d'Etat, ne constituent pas des événements, mais des manoeuvres politiques".Selon lui, "Arena" ne propose plus que du "spectacle". "Le temps est venu de faire passer cette émission à la trappe et de la remplacer par une émission qui respecte la mission allouée au service publique", a exigé M. Pelli.Le PRD s'interdira de participer à de telles émissions tant que la télévision se comportera ainsi. "Je suis prêt à débattre de tous les thèmes ayant trait à la Suisse et à la politique internationale, mais je ne participerai pas aux shows de Monsieur Blocher." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.