Fête nationale: la prairie du Grütli sous haute surveillance

BRUNNEN - La prairie du Grütli et Brunnen (SZ) vivent un 1er Août sous haute surveillance. Plusieurs centaines de policiers y ont été déployés. Des centaines de mètres de grillage ont aussi été érigés autour de la gare.Des vérifications sont en outre menées sur chaque route entrant dans Brunnen. La police a ainsi déjà refoulé une vingtaine de personnes depuis le début de la journée. Elle n'a cependant pas procédé à aucune arrestations. Lundi, une douzaine de personnes avait été refoulées.Les extrémistes de droite ont appelé sur internet à se rendre à tout prix au Grütli. A gauche, deux comités invitent à manifester contre les néonazis dans Brunnen.Depuis l'aube, quiconque veut entrer dans le village doit décliner son identité. Les personnes jugées potentiellement dangereuses doivent repartir, au risque sinon de se faire arrêter.Il ne faut toutefois pas de billet pour entrer dans Brunnen. Seules les personnes se rendant sur le Grütli en bateau doivent présenter à la police le billet gratuit commandé auprès des organisateurs. Les accès terrestres au Grütli sont fermés.Quelque 1600 billets ont été distribués. Environ 200 personnes jugées suspectes n'ont pas reçu leur sésame. Placée à l'embarcadère, la police peut refuser l'accès à des visiteurs suspects, même s'ils ont un ticket.Le système des billets pour accéder au Grütli vise à empêcher une répétition de 2005, lorsque des centaines d'extrémistes de droite avaient hué le président de la Confédération Samuel Schmid.Cette année, Moritz Leuenberger a décliné l'invitation. Il a été remplacé par Markus Rauh, ancien président du conseil d'administration de Swisscom. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.