Explosion des coûts des NLFA: L'UDC demande des comptes

BERNE - Face à l'explosion des coûts des transversales ferroviaires alpines, l'UDC demande des comptes. Elle exige la tenue d'une votation populaire. Il ne s'agit pas d'interrompre les travaux, mais de chercher un nouveau mode de financement.Le parti est convaincu que la facture finale des grands projets ferroviaires dépassera les 50 milliards de francs, en raison des surcoûts constants des NLFA. Or, lors du scrutin de 1998, le peuple a accepté de libérer uniquement 30,5 milliards pour les transversales alpines, Rail 2000, les TGV et les mesures antibruit, a rappelé le président de l'UDC Ueli Maurer.Le mode de financement n'est plus non plus le même que celui approuvé par le peuple. Les démocrates du centre exigent donc qu'un arrêté fédéral soit soumis au scrutin populaire. Ils avaient déjà posé cette exigence en 2004, en vain.Les contribuables doivent pouvoir dire s'ils acceptent d'octroyer une rallonge de crédit et se prononcer sur le mode de financement, a expliqué M. Maurer. Mais le point de non-retour est atteint pour ce qui est de la construction des NLFA. En cas de refus, il faudra trouver des nouveaux moyens de financer les travaux, par exemple par le biais d'un soutien de l'Union européenne, d'après lui. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.