Emeutiers de Bex: des peines de prison ferme ont été prononcées

VEVEY - Le Tribunal correctionnel de Vevey a condamné à respectivement cinq, neuf et dix mois de prison ferme les émeutiers de Bex (VD). Seul présent à l'audience, un ressortissant de Sierra Léone de 23 ans a écopé de cinq mois fermes pour émeute.Le 10 mai 2005, des échauffourées ont éclaté à Bex après que le garagiste André Corboz a tagué des slogans racistes sur les murs de la ville. Ces inscriptions ont provoqué la colère d'une trentaine d'Africains hébergés au centre Fareas.Le tribunal a estimé que cet "acte de justice propre ne méritait aucune indulgence". A ses yeux, la réaction du jeune Sierra Léonais était "d'autant moins excusable qu'il était un dealer de drogue".Le 15 février dernier, le garagiste bellerin a été condamné pour discrimination raciale à 90 jours-amendes avec sursis pendant deux ans. Les défenseurs de l'asile ont vivement déploré la condamnation des jeunes émeutiers. Ils estiment qu'il s'agit d'un "signal erroné en terme de lutte contre le racisme".Cette sanction met sur pied d'égalité une incitation à la haine raciale et la colère qu'elle provoque auprès des personnes visées, a réagi le comité "2xNon" qui regroupe plusieurs associations comme SOS Racisme, la Coordination Asile, des syndicats et des associations d'immigrés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.