Editions suisses: moins de livres sont parus en 2005

BERNE - Les éditeurs suisses ont publié 10 128 livres en 2005, soit presque 1000 de moins qu'en 2004. Cela représente tout de même 28 publications par jour. Les romans et autres écrits littéraires dominent toujours la production nationale avec 1854 nouveautés. Suivent les partitions (1031) et les ouvrages dédiés aux arts (853). Ces trois domaines représentent un bon tiers des ouvrages parus. La baisse de tonus éditorial touche quasiment tous les domaines. Elle n'est toutefois "pas catastrophique", assure Philippe Girard, responsable du Service des acquisitions de la Bibliothèque nationale (BN). "Ce recul correspond à une tendance générale des éditeurs européens de publier moins." Le fléchissement est particulièrement important dans le domaine des livres d'art, des ouvrages traitant de sujets militaires, du folklore, des sciences naturelles, d'agriculture ou de géographie. De rares domaines font exception. Le nombre de partitions a doublé par rapport à 2004 et celui des ouvrages dédiés aux langues a gonflé d'un tiers. Pour cette dernière rubrique, la hausse est à mettre principalement sur le compte d'une succursale d'un important éditeur de dictionnaires germanophones. 2005 se singularise aussi par un certain dynamisme du livre destiné à la jeunesse. Miroir des réalités helvétiques, il a été publié 5855 titres en allemand, 1972 en français, 345 en italien et 34 en romanche. S'ajoutent 1922 ouvrages édités dans d'autres langues, dont 1370 en anglais. Pour être complet, aux 10 128 titres publiés s'ajoutent 5615 titres non vendus en librairie. Cette "littérature grise" réunit les écrits académiques par exemple mais aussi les catalogues d'exposition. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.