Eboulement sur l'A2: des mesures de sécurité étaient prévues

GURTNELLEN - Le canton d'Uri prévoyait de renforcer la sécurité sur le tronçon de l'autoroute A2, où a eu lieu un éboulement mortel mercredi matin. Les spécialistes sont toutefois persuadés que les mesures prévues n'auraient pas permis d'éviter le drame.Les travaux de déblaiement de l'A2 se poursuivent, avec l'évacuation des blocs de pierre. Comme certains pèsent plus de 100 tonnes, ils doivent d'abord être dynamités. La chaussée, très endommagée par endroits, sera ensuite réparée. L'autoroute devrait être à nouveau ouverte comme prévu vendredi à midi.Des pierres étaient déjà tombées au même endroit l'année dernière. Le canton voulait construire un mur de protection et mettre en place des filets, a indiqué M. Jann Marx, le responsables de la section des dangers naturels d'Uri.La ligne ferroviaire n'a pas été touchée, car elle a été construite "sur le bon côté de la vallée", explique M. Marx. La ligne a été construite avant l'autoroute, raison pour laquelle on a pu choisir le meilleur côté. "Pour l'A2, il ne restait que les falaises exposées."L'éboulement de mercredi matin a provoqué la mort d'un couple allemand dont la voiture a pris feu après avoir été touchée par un bloc de pierre. Plusieurs énormes blocs s'étaient décrochés d'une falaise à quelque 700 mètres au-dessus de l'A2. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.