Droits humains: la Suisse doit faire des progrès, selon AI

La Suisse doit faire des progrès en matière de droits humains, estime Amnesty International. La plupart des violations commises par la police restent impunies, et la délégation de tâches à des entreprises privées pose des problèmes.AI Suisse a présenté à Berne son rapport "Suisse: police, justice et droits humains", qui porte sur une trentaine de cas survenus dans quatorze cantons ces dernières années. Il constate "de nombreuses violations des droits humains commises par la police suisse". "Plus grave", selon l'organisation, "la plupart de ces violations sont restées impunies": les agents impliqués "n'ont pratiquement jamais été condamnés, parce qu'il n'y a pas eu d'enquête ou que l'enquête n'a pas été indépendante et exhaustive".Le rapport critique également les équipements dangereux utilisés, comme les gaz lacrymogènes dans des espaces fermés, les balles colorantes ou les pistolets à électrochocs. Il évoque en outre les interventions contre des groupes-cibles particuliers: requérants d'asile, personnes de couleur, altermondialistes ou supporters de football.Enfin, la délégation de tâches policières à des entreprises de sécurité privées pose des problèmes du fait que leur personnel n'est "absolument pas formé au respect des droits humains". Suite à ce rapport, Amnesty va lancer ces prochains mois une campagne dans six cantons (GE, VD, ZH, BE, SO, BS) et organiser des tables rondes en août-septembre avec les responsables de la police. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.