Drame du Grand-Pont à Lausanne: internement de longue durée requis

LAUSANNE - Le Ministère public a demandé l'internement de longue durée du chauffard du Grand-Pont. Il estime que l'accusé était très partiellement responsable de ses actes au moment du drame. Le jugement sera rendu ultérieurement. Concrètement, le parquet a requis huit ans de réclusion, mais il a demandé que cette peine soit suspendue au profit d'un internement. "Cet internement aura lieu en milieu carcéral. Comme il est dans le déni de sa maladie et qu'il refuse un traitement, autant dire qu'il n'est pas près de sortir", a déclaré le premier substitut du parquet Daniel Stoll. Les parties civiles ont également estimé que l'accusé était au moins partiellement responsable de ses actes, au moment du drame. Ils ont rappelé qu'il n'était pas possible de s'engager de cette manière sur le trottoir sans l'avoir décidé et planifié. Le drame du 8 juillet 2003 est l'acte de la maladie et de la haine. Mais cette haine n'a rien à voir avec le trouble délirant persistant diagnosticé par les psychiatre. "Ce jour-là, l'accusé était mû par autre chose que le délire de persécution" a expliqué Me Elie Elkaïm, avocat de cinq familles de victimes. Pour Me Jacques Barillon, "l'assassin a commis l'erreur de trop vendredi lorsqu'il a dit: les psy vous l'ont bien expliqué. Je suis malade. Ce n'est pas moi. Jamais un homme totalement irresponsable n'aurait tenu ces propos qui signent ses crimes". Pour l'avocat, la pathologie de l'accusé n'explique pas son comportement lors de l'audience, ni sur le Grand-Pont. L'apothéose, pour Me Barillon, c'est son absence de repentir sincère. Devant la douleur des victimes, le pire des assassins se serait excusé. Il ne le fait pas pour prouver qu'il est irresponsable. "C'est un joueur d'échecs. Il crée le simulacre de la folie apparente", a ajouté Me Barillon. Le 8 juillet 2003, l'accusé, un ancien coureur de fond algérien, avait foncé sur le trottoir du Grand-Pont tuant trois personnes et en blessant sept autres. Le jugement sera rendu ultérieurement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.