Des supporters bâlois sèment la pagaille après la finale

BERN - La victoire du FC Zurich n'a pas fait plaisir aux supporters bâlois, plus nombreux dans le stade St-Jacques à Bâle. Le match s'est terminé dans la confusion. Des supporters ont réussi à se rendre sur le gazon, malgré la forte présence policière.Des supporters sur la pelouse, la police qui tire des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène, la victoire des Zurichois 2 à 1 contre Bâle n'a décidément pas plu. De plus, ces débordements ne sont pas de bonne augure deux ans avant le début de l'Eurofoot 2008, ont souligné plusieurs commentateurs.A l'extérieur du stade, les policiers bâlois ont utilisé un canon à eau, prêté par leurs collègues zurichois. Les supporters bâlois leur ont lancé des bouteilles, des pierres et des pétards. Une demi-heure après la fin du match, le calme n'était pas encore revenu.Peu avant le début de la finale, seuls des incidents mineurs ont été signalés à l'entrée du parc Saint-Jacques. Entre 700 et 900 supporters zurichois sont arrivés par train spécial. Certains d'entre eux ont allumé des pétards. Cette manoeuvre devait leur permettre d'entrer sans billet dans le stade, pense la police.Mais aux abords du stade, la pluie a dispersé les fans de foot sans billet. Au total: seuls 550 Zurichois ont pu assister au match.Quand ils sont entrés dans le stade, ils ont sifflé et lancé des quolibets, voire même des bouteilles de bières aux supporters de l'équipe adverse, malgré un cordon policier entre les deux groupes.Le match a débuté à 17h45 et s'est disputé à guichet fermé devant près de 30'000 spectateurs. Pour éviter les débordements, des policiers des cantons de Bâle-Campagne, Argovie, Soleure, Berne ainsi que de la ville fédérale sont venus épauler leurs collègues de Bâle-Ville. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.