Déchets: la Confédération mise sur une approche plus globale

BERNE - La gestion des déchets menée depuis 1986 doit adopter une perspective plus large. Etude à l'appui, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a plaidé en faveur d'une politique globale et durable des matières premières pour les 15 à 20 prochaines années.Première étape, l'OFEV va remanier au cours des deux prochaines années ses lignes directrices pour la gestion des déchets. La politique globale souhaitée pour l'avenir devra poursuivre quatre buts: utiliser les matières premières de manière durable, éliminer les déchets en respectant l'environnement, garantir cette élimination et intégrer les exigences économiques et sociétales.Concernant l'utilisation des matières premières, il s'agira d'optimiser les produits sur tout leur cycle de vie. Ainsi, par exemple, le phosphore présent dans les boues d'épuration et les farines animales doit pouvoir être traité et réutilisé.Il faudra inciter pouvoirs publics et secteur privé à recourir à des produits optimisés. Certains besoins de la population peuvent en outre être couverts par de nouveaux produits, consommant peu de matières premières.Rayon élimination des déchets, les émissions de polluants dans l'environnement devront être réduites dans la mesure du techniquement réalisable et de l'économiquement supportable. Des sites de décharge appropriés, des techniques de stockage modernes, une bonne gestion et un système de contrôle approprié sont nécessaires.Pour garantir la sécurité de l'élimination des déchets, il faut en outre des infrastructures suffisantes, disponibles dans un délai suffisamment court, ainsi qu'un système de collecte et de transport. Les ordures produites en grandes quantités et impossibles à stocker longtemps pour des raisons d'hygiène doivent ainsi pouvoir être traitées dans les temps.Enfin, tous les efforts consentis pour atteindre les objectifs écologiques doivent continuer de tenir compte des impératifs économiques et sociaux d'un développement durable. La Suisse est même capable de faire mieux.Différentes tâches et certains secteurs de l'élimination des déchets pourraient être optimisés, notamment sur le plan économique, sans pénaliser les buts écologiques. Les consommateurs doivent en outre pouvoir juger non seulement de la qualité des produits, mais aussi de leur durabilité. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.