Début du carnaval dans les cantons catholiques

BERNE - Les festivités carnavalesques ont débuté en terre catholique. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Lucerne et Soleure. En Valais, les clés de la ville de Sion ont été remises au sorcier du carnaval.L'accomplissement de cette tradition marque le départ de cinq jours de festivités dont l'un des points culminants sera la grand cortège de samedi dans les rues de la capitale valaisanne. Trente-sept ensembles de "guggenmusik" et huit chars sont attendus.Baptisée "Si on... olympic", la fête se décline cette année sur un thème de circonstances. Cinq autres cortèges se succéderont ensuite jusqu'au Mardi gras.A Monthey (VS) également, les festivités ont pris leur départ jeudi après-midi avec un premier cortège, celui des enfants. Le point fort de ce 135e carnaval se veut "pl@net_terre", "un thème qui nous autorise à nous prendre pour le centre de l'univers", soulignent les organisateurs.A Brigue (VS) enfin, l'ouverture de la casbah a été proclamée jeudi soir par le grand vizir.A 05h00 sonnantes à Lucerne, une salve de coups de canons et un feu d'artifices ont déchiré l'air et illuminé le ciel depuis la barque du "Père Fritschi". Le "Fritschivater", la figure traditionnelle du carnaval, est incarnée cette année par le conseiller national radical Georges Theiler.A terre, le "Père Fritschi" et sa suite ont été accueillis avec force acclamations par quelque 12 000 fêtards. Une pluie de confettis a aspergé la foule.Pour chauffer encore l'atmosphère, le "Père Fritschi" et sa suite ont bombardé la foule d'oranges. Les "guggenmusik" et les groupes masqués ont envahis les ruelles de la cité, répandant cacophonie et tumulte joyeux. Le carnaval dure jusqu'au mercredi des Cendres.A Soleure, les festivités ont débuté à 05h00 avec le traditionnel "Chesslete". Des milliers de personnes se sont rassemblées sur la "Friedhofplatz", en chemise de nuit, bonnet à pointe et foulard rouge. Le cortège s'est ensuite ébranlé dans les rues de la cité.La folie carnavalesque s'est également emparée de St-Gall jeudi matin tôt. Musiques cacophoniques, masques bouffons ou grimaçants et pluies de confettis ont salué les badauds.Au Tessin également, les maires de Bellinzone et de Chiasso devaient remettre symboliquement jeudi soir les clés de leurs cités. Des dizaines de milliers de personnes sont attendues aux deux cortèges prévus dimanche et mardi. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

20.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.