Courses automobiles en Suisse: l'interdiction maintenue

BERNE - Le Conseil fédéral a refusé de lever l'interdiction générale des courses motorisées sur circuit en vigueur en Suisse depuis 1955. Il a opposé une fin de non-recevoir au projet élaboré par la commission des transports du Conseil national.Pour le gouvernement, ces courses sont en contradiction avec les objectifs en matière de sécurité routière. Elles impliquent une augmentation des émissions polluantes et de la consommation énergétique.Les courses motorisées comportent toujours un "risque considérable", même si la sécurité pour les spectateurs sur les circuits modernes s'est nettement améliorée au cours des dernières années, a-t-il argumenté.Certains accidents graves qui se sont produits en Suisse lors de rallyes et de courses de montagne l'ont prouvé, note le Conseil fédéral. C'est justement à la suite d'un accident qui avait fait plus de 80 morts en 1955 aux "24 heures du Mans" (F) que la Suisse a interdit les courses sur circuit. Le dernier Grand Prix helvétique s'est tenu à Berne en 1954.Quant aux prétenus avantages économiques induits par des courses en circuit avancés par les partisans, ils sont considérés comme minimes et peu durables. Un Grand Prix de Formule 1 peut certes rapporter quelques millions de francs au tourisme et à l'économie locale, mais les recettes se limitent à un, voire quelques week-ends dans l'année. On ne peut donc pas espérer une valeur ajoutée pour l'économie nationale, selon le Conseil fédéral.Le Conseil national devrait se prononcer sur le sujet lors de la session de printemps. Il s'est déjà exprimé une première fois en faveur de la levée de l'interdiction des courses sur circuit en septembre 2004. La Chambre du peuple devra débattre en mars du projet concret de révision de la loi sur la circulation routière élaboré par sa commission. Celle-ci propose de fixer des conditions pour obtenir une autorisation en vue d'une course. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.