Coup d'envoi de la 36e édition du World Economic Forum de Davos

DAVOS - Le gratin du monde politique et économique se donne rendez-vous à Davos jusqu'à dimanche. Après une édition 2005 axée sur le développement Nord-Sud, le Forum économique mondial (WEF) offre cette année une large tribune au monde des affaires.Plus de la moitié des 2340 participants seront issus des milieux économiques. Parmi eux, 735 patrons ou présidents de multinationales, un record pour cette 36e édition du Forum. Les hommes forts de 60 groupes suisses prendront la parole, à l'image de Peter Brabeck (Nestlé), Marcel Ospel (UBS), Oswald Grübel (Credit Suisse) ou Daniel Vasella (Novartis).Le volet politique ne sera pas oublié avec quinze chefs d'Etat ou de gouvernement. Les projecteurs seront notamment braqués sur Angela Merkel. La chancelière allemande ouvrira le WEF avec le président de la Confédération Moritz Leuenberger. Trois autres conseillers fédéraux se déplaceront dans la station grisonne.Joseph Deiss sera particulièrement occupé. Comme l'an passé, le ministre de l'économie présidera une réunion informelle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Il rencontrera aussi son homologue américain Robert Portmann, alors que l'accord de libre-échange entre la Suisse et les Etats-Unis a du plomb dans l'aile.Bill Clinton sera aussi parmi les participants, l'ancien président américain prendra part samedi à une discussion informelle avec le fondateur du WEF Klaus Schwab.Sous le slogan de "l'impératif créatif", de nombreuses tables rondes seront organisées. Des acteurs de la société civile et de milieux culturels participeront aux débats. Pour la première fois au WEF, des personnalités du sport (Pelé et Mohammed Ali entre autres) apporteront leur regard sur le monde.Parmi les thèmes abordés, le boom des économies chinoise et indienne sera au coeur des discussions.Pour la quatrième fois, le WEF aura son pendant avec l'Open Forum. Co-organisé avec la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, il se penchera notamment sur les femmes au pouvoir. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey et la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue présidente en Afrique, seront de la partie.En sollicitant Angelina Jolie, le forum alternatif captera l'attention médiatique. Les organisateurs se défendent néanmoins de céder au glamour, en avançant l'engagement de l'actrice dans le domaine humanitaire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.