Collaboration avec Guantamo "inacceptable" pour Dick Marti

BERNE - La collaboration du MPC avec les autorités de Guantanamo est "inacceptable", estime Dick Marty. Cette prison "constitue en elle-même un obstacle à la poursuite des terroristes, car aucun tribunal ne peut accepter les preuves qui y sont recueillies".La demande du Ministère public de la Confédération (MPC) aux autorités américaines de montrer des photographies d'islamistes suisses présumés aux détenus de Guantanamo "est une forme de légitimation de cette prison illégale à tout point de vue", constate M. Marty."Cette collaboration est contraire à la Convention européenne des droits de l'homme, à laquelle la Confédération est liée", relève également le rapporteur spécial pour le Conseil de l'Europe.Comme d'autres l'ont déjà relevé, "elle démontre la double attitude de la Suisse, qui parle de l'importance des droits de l'homme dans les discours du dimanche, et mène parallèlement des actions qui expriment un soutien à leur violation", poursuit M. Marty.D'autres pays, notamment l'Allemagne, ont requis de Washington des "preuves" récoltées dans des interrogatoires à Guantanamo. "Cela a également créé un scandale", souligne le conseiller aux Etats tessinois (PRD).Sur le plan de la lutte contre le terrorisme, cette collaboration est contre-productive, puisque "aucun tribunal ne peut accepter des preuves recueillies de personnes détenues en dehors de toute protection juridique".Dick Marty, qui enquête lui-même sur les vols secrets de la CIA en Europe, prévoit une "intervention énergique" contre ce genre de pratiques par les autorités judiciaires européennes dans son prochain rapport au Conseil de l'Europe. Celui-ci est prévu en principe pour juin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.