CFF d'ici 2030: des trains plus fréquents et plus rapides

ZURICH - Les CFF veulent augmenter les fréquences et raccourcir encore les trajets sur les lignes importantes d'ici 2030. Mais avec seulement 6 à 7 milliards de francs, la compagnie ne pourra réaliser que des infrastructures absolument indispensables.Pour le groupe de travail des CFF et de l'Office fédéral des transports (OFT), il doit y avoir davantage de trains sur les lignes Lausanne-Berne-Zurich, Yverdon-Bienne-Zurich-St-Gall, ainsi que sur la ligne du Gothard le week-end et aux heures de pointe. Les trajets seront aussi plus rapides sur certains de ces tronçons, comme entre Lausanne et Berne, Bienne et Zurich, ou encore Zurich et Bellinzone, mais aussi entre Lausanne et Viège.Par ailleurs, les correspondances doivent être améliorées dans différentes gares, selon la planification, continuation de Rail 2000. En Suisse romande, Lausanne, Bienne et Delémont sont proposées, en plus de Viège qui deviendra de toute manière un important noeud de correspondance avec l'ouverture du tunnel de base du Lötschberg fin 2007. Outre-Sarine, des améliorations sont prévues à Interlaken, Lucerne et St-Gall.Le coût des investissements se monte à 4,7 milliards de francs. Cette somme sera prise dans le Fonds pour les grands projets ferroviaires (FTP), qui devrait encore contenir 6 à 7 milliards de francs jusqu'en 2030. Avec la différence, les CFF envisagent de financer des projets isolés optionnels. Après la consultation auprès des cantons, le parlement devra se prononcer sur ce programme de planification. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

17.07.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.