Canicule: Surmortalité attendue pour l'ensemble du mois de juillet

NEUCHâTEL - La canicule n'a pas entraîné de surmortalité en Suisse jusqu'à la mi-juillet. L'Office fédéral de la statistique (OFS) table cependant sur un nombre de décès plus élevé sur l'ensemble du mois.Un jour de juillet, 70 personnes âgées de moins de 80 ans et 80 octogénaires, nonagénaires et centenaires décèdent en moyenne. Cela représente un total de 2225 cas mortels pour la première quinzaine de juillet. L'OFS en a enregistré 28 décès de moins en 2006, a-t-il indiqué dans un communiqué.Les données communiquées jusqu'au 24 juillet sont encore incomplètes, précise-t-il. Mais des journées plus mortifères que d'autres se profilent. On s'attend ainsi à une cinquantaine de décès supplémentaires, chez les personnes âgées, les 17 et 18 juillet.Cette hausse s'explique probablement par les températures extrêmes et les valeurs élevées d'ozone, écrit l'OFS. Ces dates noires seront compensées dans une certaine mesure par d'autres jours plus favorables mais il faut s'attendre à une mortalité au-dessus de la moyenne en juillet 2006, a dit Christoph Junker, de la section de la santé à l'OFS.Cela n'aura qu'une influence marginale sur la faible mortalité générale du premier semestre 2006. De janvier à juin 2006, un déficit de 1000 décès a été enregistré, soit 1,7% de moins que la moyenne établie entre 1996 et 2005. L'épidémie de grippe peu virulente et l'absence de froids extrêmes pourraient expliquer cette tendance, selon l'OFS.Les chiffres sur la mortalité de la canicule 2006, encore provisoires, portent sur les décès de personnes résidant en Suisse et qui y sont mortes. Une estimation sommaire peut être réalisée dans les huit jours et une extrapolation des chiffres exacts dans les deux semaines.A titre de comparaison, la canicule de 2003 avait fait au total 975 victimes en Suisse, soit une surmortalité de 7%. Ce sont avant tout les malades chroniques qui sont victimes des grandes chaleurs mais il n'existe pas de définition claire des décès de la canicule, a encore précisé M. Junker.Les comparaisons internationales restent donc problématiques. Jusqu'ici, plus de 80 victimes de la canicule ont été annoncées en Europe dont 64 en France. Une centaine de personnes auraient en outre succombé à la chaleur aux Etats-Unis, dans le seul Etat de Californie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.