Canicule: rivières et fleuves se réchauffent - record pour le Rhin

BERNE - La canicule réchauffe les rivières et fleuves helvétiques. La Tresa, au Tessin, a atteint la barre des 30 degrés alors que Rhin et Rhône battent les records de l'été 2003, selon les mesures effectuées à 15h00 par le Service hydrologique national.Peut-on se rafraîchir dans l'eau de la Tresa?, se demande-t-on à la lecture des relevés. Les lits de la Broye, de la Thielle sont à peine plus frais. Le thermomètre plongé dans l'eau du canal entre les lac de Morat de Neuchâtel marquait 27,2% à Sugiez et celle de la jonction entre les lacs de Neuchâtel de Bienne 26,3 degrés.Les fleuves alimentées par l'eau des glaciers, bien frais au sortir des Alpes, tiédissent en traversant les plaines et le Plateau. Le Rhône débouche des Alpes à Sion avec une valeur glaciale de 9,4 degrés pour devenir provençal à Genève avec 26,9 degrés.L'Aar débouche elle à 9,5 degrés dans le lac de Brienz, dans l'Oberland bernois; elle traverse Berne à 21,8 degrés et monte même à 24 degrés à Brugg.Le Rhin qui baigne Diepoldsau dans le canton de St-Gall à 15,9 degrés grimpe 25,3 degrés à Bâle. Le fleuve a du reste enterré son record de l'été 2003 de 24,7 degrés, à l'instar de la Reuss qui enregistre 25 degrés contre un maximum de 24,5 en 2003.A Genève, l'Arve est encore bien fraîche avec ses 12,3 degrés. A noter que les températures les plus hautes sont attendues au mois d'août, pour la plupart des rivières de plaine. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.