Calmy-Rey en Chine: bilan positif - accord freiné avec Pékin

CANTON - La cheffe de la diplomatie suisse Micheline Calmy-Rey s'est déclarée dimanche "très satisfaite" des résultats de son voyage en Chine. Le fait qu'un accord discuté depuis des mois avec Pékin n'ait pas abouti ne change rien à ce sentiment."Je ne cache pas que j'aurais volontiers signé" cet accord, a déclaré Mme Calmy-Rey devant la presse à Canton (Guangzhou). "Mais ce n'était pas l'objectif de mon voyage", a-t-elle ajouté. Elle part du principe que la signature devrait suivre "bientôt".Des formulations particulières sur la question de Taïwan doivent être éclaircies, a déclaré la conseillère fédérale, en référence à un article publié dans la "SonntagsZeitung" selon lequel il y a des désaccords au sein du Conseil fédéral sur ce point.Mme Calmy-Rey a affirmé que la Suisse suit sur ce dossier une ligne identique depuis des décennies. "Le seul gouvernement chinois légal a son siège à Pékin", a-t-elle déclaré. Elle a ajouté que la politique d'une seule Chine n'était pas contestée.La cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avait expliqué vendredi à Pékin que la Suisse et la Chine souhaitaient conclure une "déclaration d'intentions". L'accord est discuté depuis mai et doit regrouper de nombreux thèmes, de la protection de l'environnement aux droits de l'homme en passant par le commerce et la recherche.La Suisse a pour objectif déclaré de mieux structurer ses relations avec des pays et des groupes d'Etats hors de l'Union européenne (UE). Un accord a déjà été signé avec les Etats-Unis. D'autres pays doivent suivre.Elle a notamment relayé vendredi à son homologue Li Zhaoxing les demandes des Tibétains de Suisse, lors des entretiens politiques.Samedi, les deux responsables se sont retrouvés au coeur de Pékin pour une promenade dans la Cité interdite. La délégation chinoise a assuré que le fait que le ministre des Affaires étrangères accompagne dans ce site un invité constituait un honneur rare.Mme Calmy-Rey a ensuite gagné la province côtière en pleine croissance de Guangdong. Elle a ouvert un nouveau consulat général de la Suisse à Canton (Guangzhou), capitale de la province.Quelque 150 millions de personnes vivent dans les quatre provinces pour lesquelles le consulat général est compétent. Les responsables estiment à 35'000 le nombre de demandes de visas à prévoir par année. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.