Calme dans les villes suisses après la défaite de la Nati

BERNE - Les rues des principales villes suisses étaient calmes lundi après la défaite de l'équipe de Suisse contre l'Ukraine en huitième de finale de la Coupe du monde de football. Quelques rares klaxons se sont faits entendre.Aucun incident majeur n'était à signaler avant minuit. A Lausanne, des centaines de supporters sont rentrés tranquillement chez eux. La police avait prévu de fermer le centre ville au trafic en cas de victoire de la Nati, mais la circulaiton était fluide après le match.La police avait indiqué qu'elle se montrerait tolérante et indulgente dans une première phase puis qu'elle appliquerait "la notion de proportionnalité" face aux manifestations qui deviendraient excessives et troubleraient l'ordre public. La circulation a été bloquée en début de soirée après la victoire de l'Italie sur l'Australie.A Genève aussi, les effectifs ont été étoffés. Trois endroits ont fait l'objet d'une surveillance particulière: la Plaine de Plainpalais, où des miliers de personnes se sont rassemblées pour suivre le match sur écran géant, et le Stade de Genève qui a accueilli 9000 spectateurs.Le rond-point de Rive, où les supporters ont l'habitude de confluer après les matches, a lui aussi fait l'objet d'une attention particulière. Mais le calme régnait après la défaite de la Nati.En Suisse alémanique, bars et restaurants zurichois ont reçu l'autorisation de rester ouverts jusqu'à 02h00 au lieu de minuit. Quelque 6000 personnes ont payé pour regarder le match projeté sur écran géant sur la place Bellevue. Elles ont été 2000 à s'amasser à l'extérieur de l'enceinte.A Bâle, pour la première fois depuis le début du championnat, un écran géant a été installé sur la place du marché qui a été envahie par des milliers de supporters. A Berne, 6000 personnes se sont rassemblées au Stade de Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.