Caisse unique: un deuxième calcul des primes possible

BERNE - La guerre des chiffres autour de la caisse unique rebondit. Comparis.ch permet désormais de calculer ses primes selon deux modèles, si l'initiative est acceptée le 11 mars: les projections des initiants viennent s'ajouter à celles des assureurs, opposés au texte.Les différences entre les deux modèles sont énormes. Selon les opposants, une famille lausannoise de quatre personnes, avec un revenu imposable de 90'000 francs, paierait entre 100 et 200 francs par mois de plus. Avec les calculs du comité d'initiative, la même famille économiserait en revanche près de 300 francs. L'écart se creuse encore avec un revenu de 100'000 ou 120'000 francs.Les deux modèles recèlent aussi des surprises. Une retraitée genevoise, assurée auprès d'une caisse maladie chère, réaliserait ainsi davantage d'économies selon le modèle des opposants que d'après celui des partisans.Les projections proposées sont "purement politiques", explique Richard Eisler, PDG du comparateur internet. Les opposants à la caisse unique partent du principe que la facture sera plus douloureuse pour les revenus imposables entre 20'000 et 120'000 francs. "Le modèle est conçu pour effrayer la classe moyenne", observe M. Eisler.Les initiants veulent au contraire faire baisser les primes maladie des revenus moyens. Selon la proposition du conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard, les cantons connaîtraient une prime de référence comparable à l'actuelle. Deux tiers des assurés paieraient moins, grâce à une contribution plus haute des revenus imposables de plus de 120'000 francs. Rien ne changerait pour un cinquième de la population.Selon Richard Eisler, les deux modèles montrent surtout à quel point les conceptions de la caisse unique divergent. Si l'initiative est acceptée, il reviendra aux Chambres fédérales de décider des primes. La question de savoir qui en profitera reste donc ouverte. Pour le PDG de Comparis, voter pour ou contre reste une question de conviction personnelle. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.