Budget 2007 de l'Etat de Genève: déficit de 222,4 millions prévu

GENèVE - Le Conseil d'Etat de Genève a présenté un budget 2007 mi-figue mi-raisin. Le déficit se monte à 222,4 millions de francs, contre 292 millions pour le budget 2006. Ce budget est conforme aux engagements, a déclaré le gouvernement.Le total des charges se monte à 6,75 milliards de francs (+ 0,96%) par rapport au budget 2006. "C'est moins que 1%, comme nous l'avions annoncé", a souligné le chef des finances David Hiler. Au chapitre des revenus, le gouvernement table sur des recettes globales de près de 6,53 milliards (+ 2,09%). "L'assainissement des finances reste la grande priorité du gouvernement", a martelé Pierre-François Unger, le président du Conseil d'Etat. Le plan de rigueur devrait permettre à l'Etat de retrouver un équilibre financier d'ici 2009.Les effets du premier plan de mesures, annoncé en janvier, se chiffrent à 69,5 millions de francs d'économie, et 9 millions de recettes nouvelles, a précisé David Hiler. Grâce à un second train de mesures, le grand argentier du canton compte, "avec un espoir raisonnable", sur un bonus d'environ 300 millions à l'horizon 2009.L'effectif des fonctionnaires sera stable en 2007. Toutes les suppressions de postes ont été compensées par des créations d'emplois. "Il est certain que pour tenir nos objectifs, nous ne pourront pas continuer ainsi en 2008. Certains postes rayés ne pourront pas être remplacés", a averti David Hiler.Le chef des finances se déclare moyennement satisfait du projet de budget 2007. Il est plus "circonspect" pour la suite. "L'année 2008 pourrait être celle de tous les dangers", a-t-il lancé.Selon lui, deux éléments de poids pèseront de manière décisive dans la balance budgétaire. Le premier concerne la péréquation financière. La nouvelle péréquation, calculée par la Confédération, aura un impact négatif d'environ 90 millions de francs sur les finances genevoises, a rappelé le grand argentier.Dernier souci: le tassement de la conjoncture économique. La période 2008-2009 pourrait être marquée par une croissance légèrement inférieure à 2%. Cela implique pour les années 2007 et suivantes la disparition du "bonus conjoncturel", a indiqué le département cantonal des finances. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.