Barrage d'Ilisu: garantie à l'exportation du Conseil fédéral

BERNE - Le Conseil fédéral a donné son accord à la garantie contre les risques à l'exportation pour les sociétés liées au projet du barrage turc d'Ilisu. Mardi, des ONG suisses avaient dénoncé ce projet, affirmant qu'il ne remplissait pas les conditions requises.La Déclaration de Berne (DB), Alliance Sud, la Société pour les peuples menacés et l"Association suisse pour la protection des oiseaux avaient également remis 37'000 signatures à la conseillère fédérale Doris Leuthard contre Alstom, Maggia, Stucki et Colenco. Selon elles, les compensations prévues pour les 55'000 personnes déplacées présentent de profondes lacunes.Les perturbations à l"écosystème du fleuve Tigre ne sont en outre pas compensées et la destruction d"un patrimoine remontant à l"antique Mésopotamie serait irréversible. Côté économique, des doutes sont aussi apparus. L'UBS et des entreprises internationales de construction se sont retirées du projet il y a quatre ans, en raison de ses coûts écologiques et sociaux.Le gouvernement décidera de l'octroi de garanties définitives pour ces livraisons de marchandises et la fourniture de services d'ingénierie pour la centrale hydroélectrique, située dans le sud-est de la Turquie, lorsque le maître d'ouvrage aura satisfait aux mesures d'accompagnement convenues avec lui. Les livraisons représentent une manne de 225 millions de francs.Le Conseil fédéral affirme avoir pris sa décision après s'être assuré que des travaux préparatoires d'envergure permettront de remplir les conditions environnementales selon les usages internationaux en vigueur. Les travaux ont été coordonnés avec l'Autriche et l'Allemagne, dont les assurances-crédit à l'exportation ont aussi reçu des demandes pour ce projet. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.