Baignade dans le Léman: aucune plage n'est à bannir, selon la CIPEL

LAUSANNE - Les baigneurs seront rassurés. Les trois quarts des plages du Léman sont de très bonne qualité alors qu'un peu moins d'un quart est de qualité moyenne. Seuls trois endroits posent encore problème, s'est réjoui mardi la CIPEL.Aucune plage n'a une eau de mauvaise qualité, dans laquelle il ne faut pas baigner, souligne la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL). Elle publie comme chaque année une carte de la qualité bactériologique des plages et accès au lac. Ses résultats reposent sur les prélèvements effectués par les services concernés des deux côtés du lac.Les quelques endroits qui font encore problème sont généralement situés à l'embouchure de rivières polluées ou près d'un rejet de station d'épuration. Occasionnellement, des causes naturelles, comme un très grand nombre d'oiseaux colonisant un site et souillant l'eau avec des bactéries fécales, peuvent causer des soucis.Dans son édition 2006, la CIPEL n'attribue la couleur jaune (eau pouvant être momentanément polluée) qu'à trois endroits. Elle met en garde pour la Pointe-à-la Bise à Collonge-Bellerive (GE), la Rive-Bleue à Port-Valais (VS) et Séchex à Anthy-sur-Léman (F). La baignade y est possible, mais il vaut mieux éviter de plonger et il est recommandé de se doucher après le bain.En général, la situation s'est notablement améliorée au cours des quinze dernières année autour du Léman. En 1992, la moitié seulement des plages était de bonne qualité, rappelle la CIPEL qui attribue ces bons résultats aux efforts entrepris dans l'épuration des eaux.Pour 2010, la CIPEL souhaite que toutes les plages du Léman entrent dans la catégorie bonne ou moyenne, sans aucune plage susceptible d'être momentanément polluée ou, pire, interdite.Par ailleurs, la Commission rappelle enfin que les désagréables puces de canard, responsables de la dermatite du baigneur, ne sont pas synonymes de pollution. Cette affection est due à des larves d'un parasite du canard. Une douche après le bain et un séchage énergique restent la meilleure des préventions, conseille la CIPEL.Pour d'autres renseignements:- région lausannoise: www.lausanne.ch/hygiene- plages vaudoises: www.dse.vd.ch/laboratoire/inspection/baignade- plages genevoises: www.geneve.ch/plages- plages françaises: http://baignades.sante.gouv.fr- ensemble du Léman: www.cipel.org /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.