AVS: le Conseil fédéral maintient le cap - veuves épargnées

BERNE - Les veuves sans enfants ne devraient pas faire les frais de la nouvelle 11e révision de l'AVS. Le Conseil fédéral a finalement renoncé à supprimer leur rente. Mais il a maintenu la retraite à 65 ans pour les femmes et la rente-pont pour les assurés besogneux. Malgré la salve de critiques récoltée lors de la consultation, le gouvernement n'a pratiquement pas retouché son projet. Les réactions ne se sont d'ailleurs pas faites attendre. Seuls le PRD et le PDC, ainsi que les patrons dans une moindre mesure, soutiennent le projet. UDC, PS et syndicats s'y opposent violemment. Sur le fond, comme dans la révision de l'AVS rejetée par le peuple en mai 2004, le Conseil fédéral tient à uniformiser l'âge de la retraite. Les femmes risquent donc un relèvement de 64 à 65 ans dès 2009. Cette mesure devrait permettre de réduire les dépenses d'environ 500 millions de francs par an. En contre-partie, le gouvernement a décidé d'épargner les veuves sans enfant. Celles-ci continueront à toucher une rente, ce qui entraînera un défaut d'économies d'environ 120 millions. La suppression de cette prestation était pourtant moins contestée que l'introduction d'une rente-pont entre 62 et 65 ans pour des personnes démunies. Mais le gouvernement tient à ce dispositif car il offre la possibilité d'une retraite anticipée à une catégorie d'assurés qui en a particulièrement besoin. Les bénéficiaires devraient répondre à des critères similaires, mais "un peu moins stricts", à ceux donnant droit aux prestations complémentaires. Autre innovation, le Conseil fédéral veut fixer le niveau du Fonds de compensation de l'AVS à 70 % des dépenses annuelles de l'assurance vieillesse au lieu de 100 % actuellement. Ce taux devrait être atteint en 2011 déjà. Si le niveau de 70 % n'est pas atteint, un mécanisme de ralentissement de l'adaptation des prestations devrait intervenir. Cette mesure, qui pourrait rapporter quelque 260 millions d'économies, marquerait la fin de l'adaptation des rentes tous les deux ans. Enfin, il est prévu de supprimer la franchise de 1400 francs au-dessous de laquelle les retraités qui continuent de travailler ne doivent pas verser de cotisations à l'AVS. Cette idée devrait rapporter près de 120 millions. La version gouvernementale de la 11e révision de l'AVS devrait soulager l'AVS de quelque 300 millions par an. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.