Autocritique du forum 2006 par Peter Brabeck

DAVOS - Le patron de Nestlé Peter Brabeck, qui copréside cette année le WEF, a fait l'autocritique du Forum. "Nous assistons à plusieurs débats mais sans être confrontés à des opinions dissonantes. Tout le monde est toujours d'accord sur tout", a relevé l'Autrichien.Peter Brabeck a par contre fait l'éloge de l'Open Forum, tenu en parallèle à Davos. "Là-bas, nous devons faire face aux critiques. Ce n'est pas confortable mais à la fin de la journée nous pouvons avancer", a-t-il expliqué.Lors de cette dernière table ronde, les six coprésidents ont fait le bilan des 244 sessions organisées en cinq jours dans la station grisonne. Montée en puissance de l'Inde et de la Chine, déséquilibres économiques ou encore stabilité au Proche-Orient sont les thèmes qui ont le plus nourri les discussions.Pour les prochaines éditions, Klaus Schwab a dit vouloir intégrer davantage de "participants inhabituels" pour mieux répondre aux défis de la planète. "Le monde ne manquera jamais de problèmes. Nous serons encore là pendant de nombreuses années", a-t-il conclu.Davos (ats) Le Forum économique mondial (WEF) doit déboucher sur plus d'actes concrets, a noté dimanche Klaus Schwab en clôturant l'édition 2006. Il faut passer du "je devrais" au "je vais", a dit le maître d'oeuvre de la manifestation davosienne."N'oubliez pas votre responsabilité globale", a demandé Klaus Schwab aux membres du WEF réunis une dernière fois dans la grande salle du Centre des Congrès. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.