Augmentation de la pauvreté des jeunes en Suisse

BERNE - Le nombre de jeunes qui font appel à l'aide sociale ne cesse d'augmenter en Suisse. Face au risque croissant de la pauvreté des jeunes adultes, la CSIAS exige une stratégie globale contre le manque de formation et le chômage.Dans les villes et les agglomérations, un jeune sur quinze environ a besoin de l'aide sociale. La Conférence suisse des institutions d'action sociale tire la sonnette d'alarme, car après les enfants, les 18-25 ans sont le groupe d'âge qui recourt le plus souvent à l'aide sociale, a indiqué la CSIAS.Pour cette organisation, la lutte contre le manque de formation et le chômage des jeunes devrait être une tâche prioritaire de la politique sociale en Suisse. Selon Walter Schmid, président de la CSIAS, l'aide sociale est souvent impuissante à venir véritablement en aide aux jeunes, car elle intervient souvent à un moment où les choses sont déjà passablement compromises.Elle suggère par exemple de créer des places d'apprentissage et pas seulement des offres transitoires. L'Etat devrait intervenir si le marché ne les met pas à disposition. Plus largement, la CSIAS propose des mesures qui ne peuvent être réalisées qu'en collaboration avec l'économie, les autres institutions du social et de la formation. Conférence suisse des institutions d'action sociale /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.