Assurance maladie: patients en arrêt de traitement forcé

GENèVE - Le Groupe sida Genève tire la sonnette d'alarme: 3 patients séropositifs en rupture de paiement sont en arrêt de traitement. Les caisses maladie refusent d'assumer leurs médicaments suite à de nouvelles dispositions introduites le 1er janvier."C'est inacceptable", a indiqué Deborah Glejser, du Groupe sida Genève. La modification intervenue dans la loi sur l'assurance maladie (LAMal) prévoit que l'assureur peut suspendre la prise en charge des coûts en cas de non-paiement des primes ou de la participation aux coûts."Pascal Couchepin avait déclaré que cette disposition visait à faire pression sur les mauvais payeurs solvables et qu'elle ne concernait en aucun cas les soins essentiels à la survie", poursuit Mme Glejser. Or les patients en question sont insolvables - ils sont à l'assurance invalidité - et ces soins sont vitaux, s'insurge la porte-parole.Il s'agit des premiers cas en Suisse de patients sous trithérapies confrontés à un tel refus, ajoute Deborah Glejser, vérification faite auprès de l'Aide suisse contre le sida. "C'est dramatique, et notre inquiétude est grande de voir de tels cas se multiplier". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.