Assemblée des délégués de l'UDC: "non" au milliard de cohésion

GRANGES - Sans surprise, les délégués UDC ont rejeté par 277 voix contre 3 la loi sur l'aide aux pays de l'est, en votation le 26 novembre. Ils estiment qu'un oui équivaut à "donner un chèque en blanc à la Berne fédérale pour de futures contributions à Bruxelles"."Cette loi ne se résume pas au fameux milliard de cohésion", a notamment argumenté le conseiller national argovien Luzi Stamm à Granges (SO). Elle ouvre la porte à d'autres contributions. Et d'ajouter qu'on murmure en coulisses que le Conseil fédéral a déjà promis 350 millions de francs supplémentaires en vue de l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l'Union européenne.Les autres orateurs ont aussi rappelé que la compensation intégrale du milliard promis à Bruxelles n'était toujours pas règlée, malgré les promesses faites. "Il est scandaleux de dire que cela ne coûtera rien aux contribuables suisses", a souligné M. Stamm qui pense aussi que dire non permettra d'exiger de l'UE une contrepartie raisonnable.Selon lui, un refus le 26 novembre "n'aurait guère de conséquences pratiques". C'est Micheline Calmy-Rey qui aurait un problème, pas la Suisse, estime-t-il. La ministre des Affaires étrangères en a d'ailleurs pris pour son grade, qualifiée notamment de "pleurnicheuse", "avide de publicité" ou de "peu crédible".Le mot d'ordre décidé confirme la position de l'UDC qui avait lancé le référendum contre la loi. Samedi, aucun partisan de l'aide aux pays de l'Est n'a été invité pour défendre le point de vue inverse. Les deux conseillers fédéraux UDC n'étaient pas non plus présents, retenus par d'autres obligations, selon Ueli Maurer.En ouverture de l'assemblée, le président est revenu "avec satisfaction" sur les résultats des votations de dimanche. "Mais les problèmes dans le domaine de l'asile et des étrangers ne sont pas résolus, beaucoup s'en faut", a-t-il mis en garde. L'UDC veillera à ce que les nouvelles lois soient appliquées, comme le peuple l'a clairement demandé.Il a rappelé qu'il s'agissait d'intégrer la population étrangère tout en combattant les abus. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.