Aide de la Confédération souhaitée pour le 1e Août au Grütli

BERN - Les présidents du PDC, du PS et de l'UDC désirent que la Confédération donne un coup de pouce à la fête du 1er Août au Grütli. Le Conseil fédéral a jusqu'ici refusé tout engagement car il estime que la manifestation n'est pas une fête nationale.Le président du PDC Christophe Darbellay a quant à lui proposé que l'Armée se charge d'assurer la sécurité au départ des bateaux pour le Grütli et aux alentours de la colline mythique. Pour le président du PS, la Confédération doit avant tout jouer un rôle de médiatrice entre les cantons de Suisse centrale.Le torchon brûle en effet après que le canton de Schwytz a refusé que les participants à la fête transitent par son territoire et qu'il assume la quasi-totalité des coûts de sécurité liés à l'affluence de néo-nazis.Le Conseil fédéral doit quant à lui se pencher une nouvelle fois sur la question lors de sa séance de mercredi prochain. Les coûts de sécurité de la fête du 1er Août ont constamment augmenté ces dernières années suite à l'affluence massive des extrémistes de droite et dans leur suite, des autonomes de gauche. L'an passé, ils se sont élevés à près de 2 millions de francs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.