AI: nouveau projet de réinsertion des personnes handicapées

BERNE - Employeurs, Confédération et organisations d'aide aux personnes handicapées ont présenté leur projet pour mieux réinserer sur le marché du travail les handicapés, en particulier psychique. Mais un "oui" du peuple à la 5e révision de l'AI est nécesssaire, selon eux.Le projet, intitulé "Job-Passerelle", prévoit que les entreprises puissent engager pour une durée limitée à un an une personne handicapée qui leur sera proposée par un organisme d'entraide. De son côté, la Confédération, via l'AI, couvre les frais supplémentaires résultant du handicap incombant à l'employeur et à l'organisation. Lorsque la phase d'expérimentation est terminée, le collaborateur handicapé bénéficie d'un engagement fixe.Actuellement, les employeurs sont confrontés à plusieurs types de risques et de coûts lorsqu'ils veulent engager une personne handicapée, a expliqué Alard du Boix-Reymond, chef de l'assurance invalidité (AI). Ils doivent d'une part faire face à une hausse des primes de risque pour la prévoyance professionnelle ainsi que de celles pour les indemnités journalières.D'autre part, ils ne savent pas quelle sera la stabilité de la personne engagée. Pour faire face à ces situations, ils souhaitent pouvoir engager une personne à durée déterminée et être soutenus financièrement, ce que la 5e révision permet de faire, a souligné Yves Rossier, directeur de l'Office fédéral des assurances sociales. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.