Affaire Menatep: entraide judiciaire suisse annulée

LAUSANNE - L'entraide judiciaire accordée par le Ministère public de la Confédération (MPC) aux autorités russes dans l'affaire Menatep, la holding propriétaire du géant pétrolier Ioukos, subit un coup d'arrêt. Le Tribunal fédéral (TF) a annulé son feu vert.Saisi d'une demande du procureur général de la Fédération de Russie, le MPC avait accepté en juillet dernier de transmettre des dizaines de classeurs concernant les comptes de plusieurs sociétés suisses liées à la galaxie Ioukos.Opposé à cette décision, Mon Repos émet toute une série de réserves dans trois arrêts diffusés lundi. Il rappelle que les principaux protagonistes de cette affaire, Mikhaïl Khodorkovski et Platon Lebedev, ont déjà été condamnés et envoyés en Sibérie.Le premier a écopé de neuf ans de prison, tout comme Platon Lebedev, ancien patron de Menatep. Avant d'accorder leur feu vert, les services de Valenti Roschacher auraient dû obtenir la traduction des jugements rendus en Russie en première instance et en instance d'appel.Sur le fond, le TF ne cache pas ses doutes concernant l'intérêt même de la procédure, puisque les deux principaux ex-oligarques ont été condamnés. Il juge par ailleurs que le reproche adressé par les autorités russes aux inculpés, soit celui d'avoir exporté à bas prix de l'apatite et de s'être approprié des bénéfices indus après sa revente par des sociétés suisses, ne paraît pas suffisant.De plus, si elle fourmille de renseignements, la demande d'entraide des autorités russes n'est pas suffisamment explicite. Elle est même quelque peu confuse alors que les faits sont d'une grande complexité.Ils présentent d'ailleurs une étroite connexité avec l'affaire Ioukos, qui a suscité une résolution de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe très critique quant à la procédure entour /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.