Bruxelles met en doute la liberté d'expression des médias hongrois

La Hongrie, qui assume depuis le 1er janvier la présidence tournante de l'Union européenne (UE), persiste à maintenir sa loi controversée sur les médias. Elle a pris cette décision malgré une rafale de critiques, tant nationales qu'internationales."Il ne faut pas modifier une loi hongroise juste parce qu'elle est sujette à des critiques étrangères", a déclaré mardi matin le secrétaire d'Etat responsable pour la communication, Zoltan Kovacs, à la radion nationale MR. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.