Honduras: vers une élection présidentielle anticipée

L'armée a tiré sur des manifestants qui réclamaient le retour du président du Honduras destitué, Manuel Zelaya, faisant au moins deux blessés, selon une députée pro-Zelaya. Par ailleurs, le gouvernement provisoire a indiqué qu'il était ouvert à l'idée d'avancer la prochaine élection présidentielle, prévue pour novembre.Alors que des manifestations distinctes des partisans et des adversaires du président déchu se poursuivaient jeudi, des heurts se sont produits à San Pedro Sula, la capitale économique, dans le nord du pays. "Un jeune garçon a été blessé par balle et un photographe a des blessures à la tête", a affirmé l'élue, Silvia Ayala. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.