Frontières de 1967: Israël reste ferme devant le Congrès américain

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'a rien cédé aux Palestiniens mardi lors de son discours très attendu devant le Congrès américain. Il a toutefois promis qu'Israël saura se montrer "généreux" pour les frontières d'un futur Etat palestinien. Son discours a été froidement accueilli côté palestinien.M. Netanyahu a assuré être prêt à "des compromis douloureux" pour parvenir à la paix avec les Palestiniens. "Ce n'est pas facile pour moi", a-t-il dit, "car je reconnais que dans une paix véritable, nous devrons abandonner des parties de l'ancestrale patrie juive". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.