Zimbabwe: le chef de l'opposition rentre pour un second tour risqué

Le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai est rentré au Zimbabwe pour le second tour à haut risque de l'élection présidentielle qui l'opposera le 27 juin au chef de l'Etat sortant Robert Mugabe. Il a accusé le pouvoir de vouloir éliminer son mouvement.Ce retour après six semaines d'un séjour en Afrique du Sud est intervenu alors que son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), redoute que son candidat ne soit assassiné. A son arrivée à Harare, Tsvangirai a accusé son vieux rival de vouloir "décimer" les structures de l'opposition avant même la tenue du scrutin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.