Iran: les autorités durcissent le ton contre les pays occidentaux

Le contexte diplomatique s'est nettement tendu entre l'Iran et les pays occidentaux, en premier lieu la Grande-Bretagne. Le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a accusé Londres d'avoir comploté depuis plus de deux ans contre le scrutin présidentiel.La Grande-Bretagne a nié toute manipulation des manifestants. Mais le correspondant de la chaîne BBC a été invité à quitter l'Iran sous 24 heures pour avoir "soutenu" les émeutiers. Les autorités iraniennes ont aussi arrêté un journaliste canadien qui travaille pour l'hebdomadaire américain "Newsweek", a indiqué le journal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.