Zelaya accepte un gouvernement d'union, Micheletti refuse

Le président hondurien renversé, Manuel Zelaya, a accepté samedi la proposition du médiateur de partager le pouvoir s'il était réintégré dans ses fonctions. Mais le gouvernement intérimaire a rejeté toute formule qui le réinstallerait à la présidence.Zelaya, renversé par un putsch le 28 juin et exilé au Nicaragua, a accepté la proposition du médiateur costaricain Oscar Arias de former un gouvernement de réconciliation nationale. Il a aussi annoncé dans une interview à une radio hondurienne qu'il regagnerait le Honduras dans les prochains jours bien que le gouvernement intérimaire ait menacé de l'arrêter. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.