Facebook, c'est bien, la prudence, c'est mieux!

Les données envoyées sur Facebook sont difficiles à éradiquer. Le New York Times a tiré la sonnette d’alarme dans son édition du 11 février. Les membres de ce réseau social sur Internet rencontrent des difficultés à supprimer leur profil. Ces informations sont encore disponibles après l’opération et ne sont pas toujours utilisées à bon escient. Le préposé suisse à la protection des données en appelle à la prudence des Internautes. Il faut absolument éviter de mettre en ligne des données relatives a son état de santé, à ses convictions politiques ou religieuses. /fr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.