Manger du chocolat réduit la mortalité après un infarctus

Manger du chocolat au moins deux fois par semaine divise par trois le risque de mortalité cardiovasculaire des personnes qui ont survécu à un infarctus. Ces conclusions ressortent d'une étude suédoise qui paraîtra dans le numéro de septembre du Journal of Internal MedicineCe résultat ne vaut cependant pas pour les personnes diabétiques. En effet, le chocolat leur est le plus souvent déconseillé en raison de sa forte teneur en graisse et en sucre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.