Benoît XVI a traîné des pieds pour défroquer un prêtre pédophile

Le pape Benoît XVI, soucieux du "bien de l'Eglise universelle", a traîné des pieds, dans les années 80, pour défroquer un prêtre californien accusé de pédophilie, révèlent des lettres échangées entre le Vatican et le diocèse californien d'Oakland. Le Vatican estime qu'il n'a pas étouffé le cas.Une série de lettres rendues publiques par l'avocat Jeff Anderson décrivent les "libertés sexuelles" prises en 1978 par le père Stephen Kiesle avec "six adolescents âgés de 11 à 13 ans", des faits reconnus par l'intéressé devant la justice, selon M. Anderson, qui défendait plusieurs des victimes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.