Vienne: début du Sommet UE-Amérique latine

VIENNE - Les 60 chefs d'Etat ou de gouvernement de l'UE, d'Amérique latine et des Caraïbes ont entamé la séance plénière de leur 4e sommet régulier à Vienne. Kofi Annan s'est joint aux travaux ouverts par le président autrichien Heinz Fischer.Les pays participants doivent adopter formellement une déclaration prévoyant notamment "de renforcer l'association stratégique bi-régionale" et la défense des droits de l'homme et de l'environnement, de combattre ensemble la drogue et la pauvreté.Dans ce projet de conclusion du sommet, dont l'AFP a obtenu une copie, les Européens reconnaissent "le droit souverain des pays à gérer et réguler leurs ressources naturelles", tout en les appelant à "établir des régimes de régulation plus compatibles" avec les règles européennes.La réunion des ministres des Affaires étrangères UE-ALC jeudi a été marquée par une passe d'armes autour de la nationalisation des hydrocarbures, le 1er mai en Bolivie.Le président Evo Morales ayant écarté des indemnisations pour les compagnies pétrolières, la ministre autrichienne des Affaires étrangères Ursula Plassnik a jugé "important que le gouvernement bolivien fasse la clarté sur ses intentions et sur son comportement et qu'il rende prévisibles" ses actions.Le chef de la diplomatie brésilienne Celso Amorim s'est aussi déclaré "indigné" des accusations de M. Morales, selon lesquelles la compagnie pétrolière Petrobas aurait agi de façon illégale en Bolivie.Les participants ont été reçus à dîner jeudi soir par le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, dont le pays assure la présidence de l'UE pour le premier semestre. Il y avait cependant un grand absent, le président du Venezuela Hugo Chavez, qui avait préféré tenir un meeting de tonalité socialiste et anti-impérialiste devant des sympathisants opposés au néo-libéralisme à Vienne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.