Un million de manifestants défilent contre le CPE en France

PARIS - Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé en France lors d'une démonstration contre le CPE. Ils souhaitent faire plier le Premier ministre de Villepin, après deux mois de contestation. Des incidents ont marqué la fin des défilés.Les manifestants étaient plus d'un million, selon un décompte partiel établi en fin d'après-midi à partir des chiffres des syndicats, dont 350'000 à Paris.Dans la capitale, la police était déployée en force pour surveiller le cortège et éviter des violences comme celles qui avaient marqué jeudi la fin d'une manifestation contre le contrat première embauche (CPE).Les syndicats, l'opposition de gauche - du Parti socialiste aux trotskystes - et des mouvements lycéens et étudiants avaient uni leurs forces pour cette journée cruciale dans la bataille lancée depuis deux mois contre le CPE, qui permet de licencier pendant deux ans sans avoir à se justifier.Des leaders syndicaux ont affirmé que la participation avait dépassé celle du 7 mars, qui avait compté un million de manifestants, selon les organisateurs, 400'000 d'après la police.A Paris, des dizaines de milliers de personnes, étudiants et lycéens en tête, ont manifesté sous le soleil. Des parents accompagnaient leurs enfants, unis pour dénoncer la "précarité" qu'impose, selon eux, le CPE.Sur les banderoles figuraient notamment les inscriptions "Assez d'être Citrons Pressés Essorés", "Droit à l'avenir" ou "Non aux jeunes jetables". Une pancarte montrait M. de Villepin entouré de flammes avec le slogan "Contrat pour l'enfer (CPE)". Des jeunes manifestants scandaient "A ceux qui veulent précariser les jeunes, les jeunes répondent 'résistance'".A Paris, une centaine de jeunes masqués ont jeté des bouteilles sur les forces de l'ordre lors de la dispersion de la manifestation, rue de Bouvines, près de la place de la Nation.Ils ont brûlé une voiture et en ont endommagé une autre et brisé des vitrines de magasin. Les forces de l'ordre ont répliqué par des jets de grenades lacrymogènes.Douze manifestants et quatre membres des forces de l'ordre ont été blessés, selon la préfecture de police, qui a fait état de 14 personnes interpellées pour vol, violence, dégradation ou jet d'objets. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.