Un attentat à Kaboul fait au moins 13 morts dont deux GI's

KABOUL - Deux soldats américains et 11 civils ont été tués à Kaboul dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par les taliban. L'explosion a eu lieu à proximité de l'ambassade américaine, dans un des quartiers les plus sécurisés de la capitale afghane."Je peux confirmer que deux soldats américains ont été tués", a dit le colonel Thomas Collins, porte-parole de la coalition dirigée par les Etats-Unis. Deux autres militaires américains ont été blessés lors de cet attentat, un des plus meurtriers qu'a connu la capitale afghane. Selon le chef de la police de Kaboul, onze Afghans ont été tués et 29 blessés.Les talibans, dont l'insurrection est à un pic depuis la chute du régime fin 2001, ont revendiqué l'attentat. Symboliquement, l'attentat s'est produit près du Carrefour Massoud, où s'élève un monument à la gloire du chef de la résistance afghane, le commandant Ahmad Shah Massoud, la veille de la célébration du cinquième anniversaire de sa mort, dans un attentat-suicide attribué à Al-Qaïda.Selon un policier qui se trouvait sur les lieux, un convoi de trois Humvee venait de passer le Carrefour Massoud au moment de l'explosion. "C'était une explosion énorme, soudain tout est devenu noir", a expliqué un policier qui réglait la circulation sur le rond-point: "Je me suis jeté au sol et en me relevant j'ai vu deux de mes collègues blessés".Les taliban ont commencé à multiplier les attentats suicide fin 2005 en Afghanistan dans le cadre de leur stratégie de déstabilisation du gouvernement soutenu par les Etats-Unis et les forces occidentales déployées dans le pays.Plus de 2000 personnes sont mortes dans des violences depuis le début de l'année 2006. Les taliban sont particulièrement actifs dans le sud et l'est de l'Afghanistan mais Kaboul est de moins en moins épargnée par les attaques. Un attentat-suicide du même type avait tué un soldat britannique lundi à Kaboul, sur la route de Jalalabad.Le président pakistanais Pervez Musharraf, auquel certains dirigeants agfhans reprochent de trop peu réprimer les activistes opérant dans les zones frontalières, s'est rendu cette semaine à Kaboul, où il s'est engagé à coopérer avec Karzaï contre les taliban. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.