Un alpiniste suisse à l'exploration de la cordillère Darwin

PARIS - L'alpiniste et explorateur suisse Christian Clot, 33 ans, a entrepris l'exploration intégrale de la cordillère Darwin, queue australe et semi-glaciaire de la cordillère des Andes en Terre de Feu chilienne. Cette aventure est une première.Cette partie centrale de la cordillère Darwin - le naturaliste Charles Darwin lui donna son nom après en avoir parcouru seulement les contreforts en 1836 - s'étend sur quelque 150 km en bordure du Pacifique sud, à l'extrémité du continent latino-américain. C'est l'un des très rares petits morceaux du globe qui restent, au début du XXIe siècle, jamais foulés par l'homme.Elle est d'un accès (par bateau) très difficile en raison des conditions climatiques extrêmes: vents violents pouvant souffler à près de 200 km/h, neige, pluie et brouillard dense et fréquent."Je suis dans la situation des alpinistes qui ont ouvert les premières routes dans les Alpes ou l'Himalaya. Chaque pas est une découverte", avait déclaré Chistian Clot avant d'entreprendre cette "première" en solitaire et sans assistance.Ancien comédien et cascadeur, membre du comité directeur de la Société des explorateurs français, c'est un habitué des sommets alpins, himalayens ou andins. Il a baptisé cette expédition "Ultima cordillera"."Le centre de la cordillère est un vrai champs de mines, assurait-il. La couche de neige masque d'innombrables crevasses de 30 à 40 m de profondeur qui sont autant de pièges mortels. Le parcours est parsemé de gros séracs (amas chaotique de glaces) instables et fantomatiques dans le brouillard".Dans ce labyrinthe semé d'embûches, Christian Clot avait évalué la durée totale de cette expédition sans précédent entre deux et trois mois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.