Tirs de roquettes sur Haïfa: un mort et plus de trente blessés

JéRUSALEM - Au moins une personne est morte et plus de 30 autres ont été blessées par des roquettes du Hezbollah dans un quartier résidentiel de Haïfa, dans le nord d'Israël. Un bâtiment effondré est en feu, a aussi indiqué la police."Une femme a été tuée dans le bombardement", a indiqué le porte-parole de la police israélienne. "Il y a plus de 30 blessés, dont certains grièvement atteints et un bâtiment touché par le bombardement s'est effondré", a déclaré de son côté le porte-parole du Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge.Le bâtiment effondré se trouve à Wadi Nisnas, l'un des quartiers arabes de Haïfa, a-t-il indiqué. Deux bâtiments ont été touchés de plein fouet dans une zone résidentielle de Haïfa, la troisième ville d'Israël. La deuxième chaîne de télévision a diffusé des images du bâtiment effondré et en feu, des personnes tentant de dégager les décombres à mains nues.Le maire de la ville, Yona Yahav, a exhorté ses administrés à respecter les consignes de sécurité, à la radio publique.Par ailleurs, au moins dix personnes ont été tuées dans le nord d'Israël par un bombardement de roquettes tirées à partir du Liban par le Hezbollah. Vingt autres ont été blessées. Il s'agit du tir le plus meurtrier en Israël depuis le début, le 12 juillet, des hostilités."Il y a dix tués et une vingtaine de blessés, dont quatre dans un état désespéré", a déclaré Eli Bin, le directeur-général du Magen David Adom, les services de secours israéliens. Ce bombardement de katiouchas a été bref - moins d'une demi-heure - et particulièrement intense, frappant une zone découverte où étaient concentrées un grand nombre de personnes.Selon la chaîne de télévision satellitaire arabe Al-Jazira, toutes les victimes seraient des militaires israéliens qui étaient stationnés dans le secteur. Cette information n'a pas été confirmée de source israélienne.Les roquettes ont touché de plein fouet un groupe d'Israéliens qui se trouvaient près du cimetière du kibboutz de Kfar Giladi, au nord de Kyriat Chmona, à la pointe septentrionale de la Haute Galilée, selon des sources policières et médicales.Ces pertes portent à 43 le nombre de personnes tuées dans le nord de l'Etat juif par des roquettes depuis le 12 juillet. Le 16 juillet, huit civils avaient ainsi péri lors d'un tir de roquette sur une gare de Haïfa, troisième ville d'Israël située sur la Méditerranée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.