Timor: le président prend des pouvoirs d'urgence

DILI - Le président du Timor oriental Xanana Gusmao a annoncé qu'il prenait des pouvoirs d'urgence et le contrôle de l'armée après des jours de violences. L'armée était jusqu'à présent sous le contrôle du Premier ministre, objet de multiples critiques.M. Gusmao a indiqué "assumer la seule responsabilité dans les secteurs de la Défense et de la sécurité nationale, en capacité de commandant en chef des forces armées".Les pouvoirs d'urgence ont été déclenchés "en collaboration étroite et permanente" avec le Premier ministre, a assuré le président. Ils seront assumés durant une période de trente jours, éventuellement extensibles.Le président a qualifié les mesures d'urgence de "nécessaires afin d'empêcher les violences et d'éviter de nouvelles victimes" et de "rétablir rapidement l'ordre public", selon un communiqué diffusé par le palais présidentiel.Les affrontements, qui se sont transformés depuis quelques jours en batailles entre gangs rivaux, ont fait une vingtaine de morts en une semaine. Mais depuis dimanche, aucune victime n'a été enregistrée.La décision présidentielle a été prise à l'issue de deux jours de réunion de crise entre le chef d'Etat et le Premier ministre, dont les relations se sont nettement envenimées ces derniers jours. Le chef du gouvernement avait ainsi accusé le président d'être derrière les violences afin de vouloir le renverser.M. Gusmao reste un héros national depuis qu'il a mené la lutte qui a conduit à l'indépendance de la petite nation en 2002. M. Alkatiri est en revanche souvent accusé de ne pas savoir rétablir l'ordre.Deux milliers de soldats étrangers, en particulier australiens, ont été déployés dans Dili au cours du week-end afin de tenter de restaurer le calme, mais des affrontements éclatent encore régulièrement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.