Tchad: au moins 150 morts, selon le ministre tchadien de la défense

PARIS - Les violents combats au Tchad ont fait au moins 150 morts, a affirmé le ministre tchadien de la défense. Selon lui, l'armée a repoussé vers le Soudan voisin des rebelles du Front uni pour le changement."Au niveau d'Adré (proche de la frontière soudanaise), il y a eu des attaques qui ont été repoussées à l'intérieur du Soudan. Il y a 150 morts", a déclaré le ministre Bichara Issa Djadallah sur Radio France Internationale (RFI)."Il y a plus de 200 blessés, plusieurs morts, 200 prisonniers, c'est fini, leur compte est déjà réglé", a-t-il ajouté à propos de l'offensive rebelle vers la capitale N'Djamena, qui a été repoussée par l'armée tchadienne."A ce moment ils (les rebelles) sont au Soudan", a-t-il dit. Les autorités tchadiennes accusent le régime de Khartoum de soutenir la rébellion du Fuc.Le précédent bilan provisoire, obtenu jeudi soir de source humanitaires, évoquait au moins 250 blessés. Une centaine de personnes, pour l'essentiel des civils ainsi que quelques rebelles, avaient été admis dans les deux principaux hôpitaux de la capitale. Plus de 150 blessés militaires avaient également été recensés à l'hôpital militaire de N'Djamena, selon ces sources humanitaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.